Corps volatiles

"Elle était pire que tout. Elle était le modèle d’origine, elle était le plus petit dénominateur commun entre toutes mes attirances. Il fallait immédiatement cesser de la regarder "

   Un article pour ce livre pas si bien connu

peut-être (et à juste titre d’ailleurs). J’en reste

en effet un peu sceptique. Un livre de névrosé ?

Il faut souligner tout de même que

l’atmosphère  lourde, humide, assez intense,

 donne à ce livre une certaine couleur,

une ambiance particulière, assez réussie.

Au delà de ça, la plume de l’auteur ainsi que

l’histoire  qu’elle nous raconte ne m’ont pas

emballé. Mais ce livre à un potentiel et plaira

à qques lecteurs  : j’en suis certaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :